News: Arsenal aime croquer les Belges

Jeudi 26 septembre 2019 18.45 HEC

Arsenal et le Standard Liège, tous deux vainqueurs lors de la première journée, se disputent la tête du Groupe F dans le Nord de Londres.

• Finaliste la saison dernière, Arsenal a lancé sa campagne de la plus belle des manières en s'imposant 3-0 chez l'Eintracht Frankfurt grâce à des buts en fin de matches de Bukayo Saka – son premier pour le club – et Pierre-Emerick Aubameyang – son 17e en UEFA Europa League – venant s'ajouter à la réalisation de Joe Willock en première mi-temps. Dans le même temps, le Standard décrochait lui aussi les trois points en s'imposant 2-0 à domicile face aux Portugais du Vitória SC.

• Arsenal avait remporté ses trois matches à domicile face à des visiteurs belges avant de concéder un match nul 3-3 (après avoir mené 3-0) face à Anderlecht en phase de groupes d'UEFA Champions League 2014/15.

• Le Standard n'a jamais gagné en sept déplacements en Angleterre, s'inclinant à six reprises et ramenant un match nul 2-2 d'Everton au premier tour de la Coupe UEFA 2008/09. La victoire 2-1 au retour – l'un des deux succès à domicile du club face à des Anglais – qualifiait Les Rouches pour la phase de groupes.

• Une cinquième place en Premier League 2018/19 qualifiait Arsenal pour sa troisième phase de groupes d'UEFA Europa League consécutives ; les Gunners restaient sur cinq victoires consécutives en Europe – une contre Rennes, deux face à Naples puis Valence – avant de s'incliner à Bakou.

• Arsenal a engrangé sept points à domicile lors de ses deux dernières campagnes en groupes d'UEFA Europa League. Les Gunners n'ont pas pris de but lors de leurs six dernières rencontres de groupes (à domicile comme à l'extérieur) et restent sur six victoires lors de leurs sept dernières sorties (la dernière finale faisant office d'exception). Bilan du club à domicile en Europa League : 10 v., 3 n., 1 d.

• Le club de Liège a participé à la phase de groupes de l'UEFA Europa League lors de cinq précédentes campagnes, mais ne s'est extirpé de son groupe qu'une fois, en 2011/12, lorsqu'il atteignait les 8es de finale. Les Belges étaient également quarts de finaliste lors de la saison inaugurale en 2009/10 après avoir été reversés de l'UEFA Champions League. La saison dernière, ils ne parvenaient pas à atteindre la phase à élimination directe malgré dix points pris dans un groupe composé de Séville, Krasnodar et Akhisar.

• Les Belges ont perdu 50 % de leurs déplacements en UEFA Europa League, de la phase de groupes à la finale (4 v., 6 n., 10 d.), ne remportant qu'un de leurs 14 derniers matches européens à l'extérieur (4 n., 9 d.). Le Standard reste cependant sur trois matches sans prendre le moindre but, à domicile comme à l'extérieur, dans cette compétition.

• Paul-José Mpoku, qui a inscrit le deuxième but du Standard en première journée, appartenait à Tottenham Hotspur, l'ennemi juré d'Arsenal, au début de sa carrière. Il a passé l'exercice 2010/11 en prêt à Leyton Orient.

• L'arrière latéral du Standard Mërgim Vojvoda a marqué contre son camp lors de la défaite 5-3 du Kosovo face à l'Angleterre à Southampton en éliminatoires de l'UEFA EURO 2020 le mois dernier.

• Le Standard détient toujours le record du plus petit nombre de buts encaissés lors d'une campagne de groupes d'UEFA Europa League – un en 2011/12. Salzbourg est la seule équipe à avoir égalé cette performance en 2017/18.

• Ancien gardien de but sélectionné 58 fois en équipe de Belgique, Preud'homme a débuté au Standard, remportant deux titres de champion avec le club avant de rejoindre Malines, où il remportait notamment la Coupe des vainqueurs de coupe européenne 1988/89. Il a continué de surfer sur la vague du succès en tant qu'entraîneur, remportant des trophées avec tous les clubs qu'il a dirigés, le plus récemment le titre de champion de Belgique 2015/16 avec le Club de Bruges. Il s'agit de son troisième mandat sur le banc du Standard, retrouvant le club en mai 2018 après dix années sous d'autres cieux.